Les différents supports où placer son argent

Bien gérer son épargne pour se constituer un patrimoine ou mieux préparer sa retraite est primordial pour qui souhaite voir ses économies fructifier au fil du temps. Toutefois, réussir à se repérer dans la jungle de l’offre bancaire peut se révéler complexe, et bien que le livret A soit le placement le plus connu et le plus souscrit (268 milliards d’euros d’encours au 30 avril 2014(1)) par les français, il existe de nombreuses alternatives pour placer son argent dans les meilleures conditions du moment.

Placer son argent, des livrets sécurisés

Le livret A

Le livret A est un compte d’épargne proposé par tous les établissements bancaires. C’est un placement sans risque de perte de capital, non fiscalisé, et dont le taux d’intérêt (1,25% depuis le 1er août 2013(2)) est réglementé par l’Etat. Son plafond est fixé à 22 950€.
Il n’y a aucune condition d’âge ou de ressources pour son ouverture, mais il n’est pas possible de posséder plus d’un livret A par personne.

Le livret jeune

Le livret jeune est réservé aux 12-25 ans. Son taux dépend de la politique de l’établissement bancaire mais il ne peut pas être inférieur à celui du livret A. Son plafond est de 1600€ et les intérêts de l’épargne ne sont pas fiscalisés.

Le CSL (Compte Sur Livret)

Aussi connu sous le nom de livret B, c’est un compte d’épargne rémunérée qui est sécurisé et qui permet de disposer à tout moment de liquidités. Contrairement au livret A, les intérêts du livret B sont fiscalisés mais son plafond, qui est fixé par l’établissement bancaire, est plus élevé.

Le LDD (Livret de Développement Durable)

Le LDD est un compte d’épargne réglementé et non fiscalisé. N’importe quel résident français peut ouvrir un LDD dont les fonds servent à financer des projets en lien avec le développement industriel et l’écologie. Son taux est le même que celui du livret A et son plafond est de 12 000€.

Le PEL (Plan Épargne Logement)

Le PEL est un placement financier plafonné à 61 200€ et dont les intérêts sont exonérés d’impôt sur le revenu pendant les 12 premières années.
Son rôle est de permettre au titulaire du compte de se constituer une épargne grâce à des versements réguliers (au moins 540€ par an) dans l’optique d’acquérir un bien immobilier avec des conditions de prêt plus favorables.

Où placer son argent pour de meilleurs rendements

Pour obtenir de meilleurs rendements, il existe d’autres produits où placer son argent et qui offriront plus de possibilités à condition d’accepter une prise de risque sur son investissement.

Le PEA (Plan d’Épargne en Actions)

Le PEA permet de gérer un portefeuille boursier en profitant de conditions fiscales avantageuses à condition qu’il soit maintenu durant au moins 5 années. Son plafond est de 150 000€.

L’assurance vie

placer son argentElle offre des avantages en matière de fiscalité et est particulièrement adaptée pour constituer une épargne sur le long terme.
L’épargne est disponible à tout moment mais le principal atout de l’assurance vie réside dans l’exonération fiscale dont bénéficie tout contrat vieux de plus de 8 ans.

En fonction du rendement attendu et du degré de risque accepté, l’épargne peut se faire sur deux types de supports :

– Le contrat monosupport composé de fonds en euros. C’est le placement de bon père de famille, les rendements y sont modestes mais le capital est garanti à 100% par l’assureur. Les taux d’intérêts vont de 3 à 4% et sont négociables à tout instant avec son conseiller.

– Le contrat multisupports dans lequel toutes sortes de produits financiers peuvent être logés : Fonds en euros, SICAV, SCPI, FCP, etc.
C’est un placement avec lequel il est possible d’obtenir de meilleurs rendements en fonction du niveau de risque qui est pris.

L’assurance vie se révèle également particulièrement intéressante dans le cadre d’une succession. En cas de décès, elle permet une exonération des droits de succession jusqu’à 152 500€. Au delà, un prélèvement forfaitaire de 20% est appliqué.

C’est donc un produit d’épargne souple et modulable où placer son argent sur le long terme pour y faire fructifier son patrimoine tout en ayant la possibilité d’ajuster sa stratégie d’investissement à tout moment.

La SCPI

La Société Civile de Placement Immobilier est un placement financier qui offre la possibilité d’investir dans la pierre avec une mise de départ plus faible et un degré de risque moins important que pour un investissement immobilier classique.

On parle de « pierre-papier » pour ce produit financier car en investissant dans une SCPI on achète une part d’une société immobilière. La rémunération provient des rendements locatifs (principalement des biens à usage commercial) et des éventuelles plus-values qui peuvent se faire sur la revente d’un bien.

La SCPI est une porte d’entrée dans le marché immobilier pour les investisseurs ne disposant pas de capitaux suffisants pour acheter un bien. Le ticket d’entrée minimum se situe dans une fourchette de prix allant de 1000 à 5000€.

Elle offre plus de sécurité car elle permet de mutualiser les risques locatifs et de confier la gestion à des professionnels du marché immobilier. De plus, une part de SCPI est un investissement plus liquide qu’un bien immobilier car elle peut s’acheter et se revendre sur un marché secondaire.

En revanche, il est à noter qu’en cas de mauvais investissement par la société ou de baisse du marché immobilier une perte de capital est possible. Bien choisir sa SCPI en étant conseillé par un spécialiste se révèle donc indispensable.

Annexes :(1) http://www.caissedesdepots.fr/fileadmin/Communiqu%C3%A9s%20de%20presse/cp/cp_collecte_avril_2014.pdf
(2) http://www.economie.gouv.fr/cedef/generalisation-livret-a

Crédit image : http://www.freeimages.com/photo/1208043

Sujets traités par cet article :

  • Enter YourName YourKeywords (17)
  • Faire fructifier son argent (1)
  • placer argent loc:FR (1)

Comments are closed.

Economisez des dizaines d'€ avec le cashbackcliquez ici
+ +